Galerie

Les blogueurs, nouveaux hérauts de la liberté d’expression

Les blogs passionnent, interpellent, dérangent, inquiètent. Certains les méprisent, pendant que d’autres les adulent, les considérant à tort où à raison comme émanant de prophètes d’une nouvelle révolution : celle de l’information. Une chose est sûre, les blogs ne laissent plus indifférent. Loin s’en faut ! Mais entre diabolisation et adoration, que penser de ce phénomène qui transforme le paysage médiatique de pays aussi différents que les Etats-Unis, la Chine ou l’Iran ou beaucoup plus modestement le Bénin…

(Crédit photo: RFI/Mondoblog)

Les Mondoblogueurs (Crédit photo:RFI/MONDOBLOG)

Nous ne disposons pas encore de tous les éléments pour résoudre définitivement cette équation. Tant il est vrai, que nous sommes lecteurs de presse, auditeurs et téléspectateurs depuis des décennies. Sans en être conscients pour autant. A preuve nous disposons de grilles de lecture nous permettant de faire la part des choses, de différencier, à la première vue, à la première lecture, à la première écoute, un commentaire d’une information, un journal «people» d’un magazine sérieux, un programme de divertissement d’un documentaire…Sans pour autant être des professionnels chevronnés, des spécialiste de l’information, de la communication. Seulement voilà, en matière de blog nous sommes désarmés. Ne disposant pas des mêmes facilités, n’ayant véritablement pas des outils adéquats pour une analyse, un décryptage digne de ce nom. Sommes-nous désorientés par la nouveauté du phénomène, l’avènement des blogs ne datant pas de si longtemps? C’est de l’ordre des possibles. Mais il n’en demeure pas moins que cette approche soit très réductrice quand on sait que tous, ces «blocs-notes en ligne » sont encore plus hétéroclites que la presse conventionnelle qui nous paraît si familière pourtant.

Dans ces conditions, difficile donc pour l’internaute lambda de faire le tri entre les publications d’information, les tribunes personnelles, les vraies enquêtes et les témoignages bidon rencontrés sur Internet. Difficile de séparer le bon grain de l’ivraie. Encore que certains blogueurs développent peu à peu leurs propres standards éthiques, pour renforcer leur crédibilité et gagner la confiance de leur lectorat. D’autres, se prenant pour des abstracteurs de quintessence en puissance, ont une logique qu’ils sont les seuls à maîtriser. Ce qui n’arrange pas l’affaire des pauvres internautes face ces « gourous du numérique ».

Crédit photos: archives Baba Mahamat

Blog

 Le blog, outil formidable pour la liberté d’expression

Comparaison n’est pas raison dit-on souvent, les fausses informations, les insultes, les injures et autres calomnies fleuriront toujours sur le Net. Le blog donnant à chacun, quelles que soient sa formation ou ses compétences techniques, la possibilité de devenir éditeur. . . Ce qui est extraordinaire au regard de l’ordre établi par les médias conventionnels. Mais le hic, c’est que cette liberté ne va pas sans risques et les blogs sans intérêt, voire nauséabonds, vont se développer au même rythme que les publications de qualité. Hélas !

Toutefois, reconnaissons que les blogs constituent un formidable outil pour la liberté d’expression. Ils ont délié les langues des citoyens ordinaires. Ceux qui jusqu’à présent n’étaient que des consommateurs d’information sont devenus les acteurs d’une nouvelle forme de journalisme, un journalisme « à la racine » selon les termes de Dan Gillmor (Grassroots journalism), c’est-à-dire fait « par le peuple et pour le peuple».

Certes, certaines communautés, certaines plateformes à l’instar de RFI/Mondoblog offrent des conseils, des outils et des astuces techniques à travers des tutoriels pour lancer et animer dans de bonnes conditions son blog à ses membres. Ce qui oblige à une certaine qualité au niveau de la plateforme et crée la saine émulation. A toutes fins utiles, Mondoblog est une plateforme qui regroupe des blogueurs francophones sélectionnés par un concours initié par l’Atelier des Médias, la web émission participative de Radio France Internationale (Rfi). A ce jour Mondoàblog compte 350 blogueurs et «combine un média avec un projet de formation international pour favoriser l’émergence d’une blogosphère internationale et dynamique. L’enjeu étant de contribuer au développement d’un contenu francophone de qualité sur Internet », comme c’est précisé sur la charte des blogueurs de cet espace convivial et professionnel. Pour émerger du lot, le blogueur, doit faire preuve d’originalité et de créativité, pour border souvent dans ses billets des angles ou des informations délaissées par les médias conventionnels.

Dans certains pays, la principale préoccupation des blogueurs est de rester en liberté. Pendant que dans d’autres, ils cherchent à asseoir leur crédibilité et à s’imposer comme une source fiable d’information. Encore que tous ne sont pas logés à la même enseigne et moins encore confrontés aux mêmes difficultés, même si à leur façon, ils sont aujourd’hui en première ligne du combat pour la liberté d’expression.

mondoblog dakar 2013

Mondoblog une expérience qui force l’admiration

Les blogueurs de la plateforme Mondoblog de l’Atelier des médias de Radio France Internationale (Rfi) gagneraient à se fixer de nouveaux objectifs, de nouveaux défis pour viabiliser et pérenniser une expérience qui édifie et se bonifie à chaque saison tel un bon vin. En réfléchissant par exemple sur les conditions de bloguer dans nos contrées déshéritées du Sud en dehors des avatars d’une connexion Internet, il faut intégrer la donne du blogueur manquant parfois du « minimum social commun » comme on le dit chez moi au Bénin pour recharger sa clé de connexion ou se rendre dans un cybercafé pour négocier quelques heures de connexion à crédit avec force sourire afin de pouvoir mettre son billet en ligne. Cela interpelle et nous devons réfléchir à des innovations majeures, à des valeurs ajoutées pour faciliter la tâche aux amoureux et passionnés de ces nouveaux médias. Car,en Afrique, bloguer ne nourrit pas encore son homme. Et il va falloir faire preuve de beaucoup d’ingéniosité et de ruse pour exister en tant que blogueur dans nos pays démunis. Et pourquoi pas, prospérer.

 

The following two tabs change content below.
babylas25
Amateur de voyages et reportages, l’Afrique de l’ouest m'inspire tout particulièrement dans ma démarche journalistique. J'aspire à comprendre mon pays, le Bénin, ses structures et ses hommes.

10 réflexions au sujet de « Les blogueurs, nouveaux hérauts de la liberté d’expression »

  1. Et dans le fond et dans la forme, c’est un texte bien charpenté avec tous les accessoires nécessaires. C’une réflexion qui invite a la relecture jusqu’à satiété. Alors, vive le blogging!

  2. Beau ce billet que tu as signé mon grand Serge. Il donne du sens et de l’admiration pour les blogueurs que nous sommes à travers tous les contours qui orientent ce travail d’activisme et de volontariat et surtout du journalisme citoyen.
    Vivement que cela continue. Nos causeries de Dakar à Thialy me manquent beaucoup.

    Baba

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *