Galerie

Dansons maintenant

Sous le parrainage du chorégraphe burkinabé Salia Sanou et en partenariat avec l’Institut français du Bénin, la Fondation Zinsou a procédé au lancement de la deuxième édition de son programme sur la danse contemporaine «Dansons maintenant », le 10 novembre 2012.

On s’en souvient, la première édition de cette manifestation, qui s’est déroulée autour du travail du célèbre photographe Antoine Tempré d’avril à juin 2011 à Cotonou au Bénin, a drainé plus de 110.000 visiteurs. La danse contemporaine a conquis le public béninois. Au cours d’une rencontre magique inattendue entre un art majeur peu connu et un public transporté par ce voyage chorégraphique. Découverte du corps, du mouvement et de l’espace, au-delà de notre vision académique du « beau ».

La Fondation Zinsou n’a pas vocation à présenter des spectacles d’arts vivants. Mais face à l’engouement du public, face à ce vif succès, il était fondamental de donner une place, de donner sa place à la danse contemporaine à Cotonou au Bénin.

Ainsi, du 10 novembre au 8 décembre, le public de Cotonou et ses environ pourra revisiter la danse contemporaine à travers des créations chorégraphiques d’exception sous-tendu par des ateliers projets pour amateurs, professionnels et les enfants.

L’institut français du Bénin affiche avec ce partenariat, une fervente volonté d’aller à la rencontre des artistes en les accompagnant dans leur création afin d’ »extraire » la danse contemporaine de l’anonymat de la rue pour la projeter sur la scène publique oubliant les diktats de la programmation festivalière professionnelle.

Proposant un des rares plateaux techniques professionnels du Bénin, l’Institut français du Bénin par cette collaboration avec la Fondation Zinsou, permet d’offrir aux danseurs et au public, des conditions optimales pour sublimer cette rencontre avec la danse contemporaine. Pour la circonstance, huit compagnies de danse africaines et européennes enchanteront les spectateurs en valorisant leurs imaginaires, libres de sentir et de définir ou redéfinir leurs émotions.

 

 

The following two tabs change content below.
babylas25
Amateur de voyages, de grands reportages, inconditionnel des réseaux sociaux, le continent africain m'inspire tout particulièrement dans ma démarche journalistique. J'aspire à mieux comprendre les hommes et les structures qui les portent. Installé depuis quelques années à Johannesburg en Afrique du Sud, je me bats aux côtés de la diaspora africaine pour des lendemains meilleurs...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *