Galerie

La destination Bénin compromise

aéroport de Cotonou par temps de brume

aéroport de Cotonou par temps de brume

Les nouvelles dispositions sécuritaires à l’aéroport de Cotonou créent beaucoup de nuisances aux usagers. En dépit des contre performances d’une destination qui n’est pas si bien lotie.

 

Les réformes entreprises à l’aéroport international Bernardin Cardinal Gantin de Cotonou, n’arrangent pas les affaires des usagers. Dorénavant, pour accueillir ou raccompagner un voyageur, il n’est plus possible de franchir les limites du bâtiment abritant le hall des départs et des arrivées. Les accès y sont interdits tout simplement. Et il va falloir aux accompagnateurs et autres usagers, s’habituer à l’attente en plein air, sous les intempéries. Les retrouvailles et les adieux se font désormais dans la rue. Depuis que d’importantes quantités de drogue ont été saisies sur des passagers en partance pour l’Europe et les Amériques, les autorités en charge de l’aéroport sont décidées à en découdre avec ces trafiquants qui ont jeté leur dévolu sur la destination pour en faire la plaque tournante de leur commerce illicite vers l’Occident. D’où une panoplie de mesures dont certaines prises à l’emporte-pièce, ne visent qu’à décourager trafiquants, intermédiaires et passeurs…de drogue dans leur velléité de faire de l’aéroport leur point de passage vers l’extérieur.

Pour le directeur de l’Agence nationale de l’aviation civile (Anac) Aristide de Souza, cette décision participe au renforcement de la sécurité à l’aéroport de Cotonou. Pour combien de temps encore, s’interrogent avec anxiété usagers et passagers qui ne sont tout de même pas tous, des trafiquants de drogue. Loin s’en faut !

Mais le moins qu’on puisse dire, c’est que, ces mesures sécuritaires qui ne semblent exister nulle part ailleurs d’après des voyagistes, mettent à mal la destination en lui portant un rude coup. Surtout qu’au départ de l’Europe, d’autres destinations beaucoup plus attractives et conviviales permettent de rallier l’Afrique. Sans trop de nuisances.

 

The following two tabs change content below.
babylas25
Amateur de voyages, de grands reportages, inconditionnel des réseaux sociaux, le continent africain m'inspire tout particulièrement dans ma démarche journalistique. J'aspire à mieux comprendre les hommes et les structures qui les portent. Installé depuis quelques années à Johannesburg en Afrique du Sud, je me bats aux côtés de la diaspora africaine pour des lendemains meilleurs...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *