Galerie

Le dernier client

Beaucoup d’habitués de bars et buvettes ont peur de devenir le dernier client d’une serveuse. Pour la simple raison que cela comporte aussi  bien des avantages que des inconvénients au Bénin

On ne devient pas dernier client d’une serveuse de bar du jour au lendemain. C’est une position qu’il faut gagner de haute lutte en passant par des étapes qui prouvent votre générosité, votre disponibilité et de sa patience.

Le dernier client à l’obligation de fréquenter avec assiduité le bar ou la buvette où travaille sa dulcinée. Histoire d’assumer pleinement son rôle tout en veillant au grain. En tant que dernier client, il doit être sur les lieux à quelques heures de la fermeture, pour pouvoir raccompagner sa chérie en lieu sûr à la fermeture. Au nez et à la barbe d’autres soupirants moins chanceux, pardon moins nantis…Car, en tant qu’amoureux attitré du moment, il a la priorité sur les autres, pour avoir fait ses preuves par le passé. A en croire un inconditionnel des bars et buvettes de Cotonou, au nombre des conditions à remplir on peut retenir le paiement du loyer, l’achat d’un téléphone portable, dotation régulière en crédits prépayés pour le portable, prise en charge des frais de la coiffeuse et de la tresseuse, achat d’effets vestimentaires… ,. Bref, il faut disposer d’une bonne surface financière, pour assurer. Et savoir disparaître en période de difficultés pour réapparaître quand la croissance est de retour, comme on le dit ici. Afin de permettre à quelques rivaux en stand by de jouer également dans la cour des grands, en votre absence.  Le dernier client doit disposer également d’un moyen de déplacement pour éviter des dépenses en taxi-moto ou zémidjan à sa belle. En plus de moyens financiers suffisants pour pourvoir à de petits besoins et à des caprices, en bon seigneur….Les mauvaises langues racontent que certains de ces hommes galants vont même jusqu’à louer des studios voire des appartements à ces belles dames. Pour pouvoir en retour, assouvir leur libido…

The following two tabs change content below.
babylas25
Amateur de voyages, de grands reportages, inconditionnel des réseaux sociaux, le continent africain m'inspire tout particulièrement dans ma démarche journalistique. J'aspire à mieux comprendre les hommes et les structures qui les portent. Installé depuis quelques années à Johannesburg en Afrique du Sud, je me bats aux côtés de la diaspora africaine pour des lendemains meilleurs...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *